Kilda : vie et histoire

Aux confins du monde (2/5)

Il paraît que l’archipel fut occupé par les Vikings autour de l’An Mil. C’est ce que semble attester la découverte de broches et d’épées sur les pentes d’Hirta. De là à imaginer l’existence d’un trésor enfoui quelques mètres sous l’écorce rocheuse de l’île, il n’y a qu’un pas. Toujours est-il qu’au Moyen-Age, les mentions de St Kilda sont rares.

St_Kilda_map

Plan de l’archipel Saint Kilda.

Il faut, avant de continuer, donner quelques informations sur l’origine du nom lui-même, ce qui peut expliquer son faible référencement à l’époque (Google a depuis largement changé la donne !). St Kilda ne fait nullement référence à un saint qui aurait vécu sur ces îles. Il n’y a pas eu de moine nommé Kilda qui aurait bravé les tempêtes pour venir évangéliser l’archipel avec une canonisation à la clé. Alors d’ou vient ce nom si ce l’hypothèse religieuse ne tient pas ? La première hypothèse vient du vieux norrois (un dialecte parlé dans certaines régions de l’Ecosse) Sunt Kelda qui signifie « eau de source ». La seconde provient d’une mauvaise interprétation de l’écrivain écossais Martin Martin qui, lors de sa visite sur l’archipel en 1697 cru que la source Tobar Childa présente sur Hirta se référait à un saint ayant vécu sur l’île. La troisième vient avec les visites plus fréquentes de personnes venues du continent qui auraient mal compris le nom donné par les insulaires. Les habitants de l’île prononçaient les « r » comme des « l » et leur « h » étaient très gutturaux. Donc si l’on prononce Hirta avec leur accent, on arrive à peu près à Kilda… Enfin quatrième hypothèse qui mérite d’être relevée : l’erreur de cartographes hollandais qui auraient confondu Hirta avec l’île de Skildar (aujourd’hui Haskeir), située à 40 km à l’est de l’archipel. Ensuite une erreur de copie aurait fait le reste avec la mention de S.Kilda sur plusieurs cartes, le S. aurait été ensuite vu comme l’abréviation de Saint.

En 1202, on trouve la première mention écrite de l’île d’Hirta dans les écrits d’un ecclésiastique islandais qui évoque « les îles qui s’appellent Hirtir » (Hirta). Au XIVe sièce, Jean de Fordun, chroniqueur écossais évoque lui aussi Hirta : « l’île de Irte qui, on se l’accorde, est sous le Circius et aux confins du monde ».

Aux confins du monde des Hommes, exactement. Ainsi, si l’on se réfère au premier compte-rendu fait après une visite dans l’archipel en 1549, il est dit que « ses habitants sont des pauvres gens simples, à peine éduqués dans quelque religion que ce soit ». Il est aussi précisé que l’intendant du domaine du Clan des MacLeod de Harris (domaine alors censé gérer St Kilda) se rendait une fois par an sur l’île avec quelques aumôniers pour y « baptiser les enfants d’Hirta ». Autre exemple, en 1746, peu de temps après la bataille de Culloden qui fit rage en Ecosse entre les Jacobites (partisans des héritiers de Jacques II Stuart au trône d’Angleterre duquel il fut chassé par la Glorieuse Révolution de 1688) et les Hanovriens (fidèles de la dynastie des Hanovre, alors en possession de la couronne anglaise). Vaincu, le prince Charles Edouard Stuart se serait enfui et réfugié à St Kilda. Une expédition militaire fut alors mise en route et les soldats débarquèrent sur St Kilda. La population terrifiée, réfugiée dans des grottes sortit après discussion pour répondre aux questions des militaires. Ceux-ci se rendirent vite compte que les insulaires n’avaient jamais entendu parler du prince. Et l’inverse aurait été surprenant puisqu’ils ne connaissaient alors même pas l’existence du roi Georges II alors au pouvoir.

Loin de la politique, des guerres, des touristes et de la religion, les insulaires réussirent à préserver leur mode de vie (qui sera présenté dans la suite de cette série) et leur rapport particulier à un environnement hostile. Les choses allaient néanmoins bientôt changer, précipitant le déclin de la communauté.

A suivre…

Clément B.

Publicités

2 réflexions sur “Aux confins du monde (2/5)

  1. Très intéressant tout ça. Je serais curieuse de connaître la bibliographie/les sources qui viendront plus tard j’imagine, hin hin ? 😉 Hé oui, il faut que je peaufine ma rubrique « bibliothèque » ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s