Autour de Kilda

Skellig Michael

Site exceptionnel, lieu de tournage du prochain Star Wars VII, Skellig Michael (Sceillg Mhichil en gaélique) possède quelques similitudes avec St Kilda, et nous avons choisi de consacrer un article à cette île fascinante.

Skellig Michael et sa petite sœur Little Skellig, sont les deux îles qui composent l’archipel des Skelligs Islands situé dans l’océan Atlantique à une douzaine de kilomètres des côtes du comté de Kerry en Irlande. L’ensemble, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996 est un site absolument incroyable.

Skellig Michael (1er plan) et Little Skellig. Photo visible sur skelligislands.com

Skellig Michael (1er plan) et Little Skellig. Photo visible sur skelligislands.com

L’île de Dieu

Skellig Michael. C’est l’histoire d’un piton rocheux qui fend brutalement les eaux agitées de ce coin d’océan jusqu’à son point culminant à 218 mètres au-dessus des flots. C’est l’histoire d’une île sur laquelle on ne peut accoster que quelques jours par an, l’été, quand l’océan reste tranquille. La grande houle de l’Atlantique est permanente là bas et l’île n’a pas de port : une petite jetée permet seulement à quelques touristes de venir visiter ces lieux sauvages et préservés, empreints de mysticisme.

Les Skelligs Islands constituent la partie émergée d’une faille sous-marine baptisée « La Vallée du Christ ». Hasard ou non, c’est sur cette île inhospitalière, maltraitée par les éléments qu’une communauté monastique s’installe dès les premiers siècles du Moyen-Age. La tradition attribue la fondation du monastère de Skellig Michael à Saint Fionan au VIe siècle, bien que nul document ne mentionne son existence avant le VIIIe siècle. Quoiqu’il en soit, cette occupation précoce est un témoignage exceptionnel de la volonté de ces premiers chrétiens à mettre leur foi à l’épreuve par la confrontation avec la nature la plus extrême. Des moines vivent en permanence sur l’île jusqu’au XIIe siècle, date à laquelle le climat trop rude ne provoque le départ des religieux pour l’abbaye de Ballinskelligs située sur les côtes irlandaises. Skellig Michael ne perd pourtant pas son rôle religieux et sous la coupe de l’abbaye devient un lieu de pèlerinage jusqu’au XVIe siècle. En 1826, l’île se dote de deux lanternes tournées vers l’Atlantique afin de prévenir les navires de la présence des rochers. Un seul de ces deux phares subsiste au XXe siècle. Son automatisation en 1987 signe la fin de la présence humaine sur l’île.

A flanc de falaise, les ruines du monastère et les bories aux toits arrondis. Photo visible sur le site skelligislands.com

A flanc de falaise, les ruines du monastère et les bories aux toits arrondis. Photo visible sur le site skelligislands.com

Un témoignage exceptionnel

Les marches de Skellig Michael

Les marches de Skellig Michael

Aujourd’hui, les rares visiteurs qui accèdent à l’île peuvent découvrir les ruines du monastère auxquelles on accède par une volée de marches escarpées digne du Seigneur des Anneaux ! Au sommet, le visiteur dépasse le mur d’enceinte et peut découvrir un témoignage émouvant de la vie de ces hommes dans des conditions extrêmes. On trouve d’abord une église, des oratoires, des cellules, un souterrain ainsi que des croix de pierre et de nombreuses stèles gravées. Aussi improbable que cela puisse paraître, l’endroit a bien été occupé ! Les huttes de pierre, les bories, servent de cellules aux moines et leur permettent de stocker leur nourriture. Les moines cultivent en effet quelques céréales sur l’île vivant également du fruit de leur pêche. Preuve de son cadre grandiose, l’île est choisie pendant quelques jours en 2014 comme lieu de tournage du prochain épisode de la saga Star Wars. Car c’est sur cette île que Luke Skywalker s’est retiré…

Les oiseaux, véritables sentinelles, veillent sur Skellig Michael, photo Luc Haven.

Les oiseaux, véritables sentinelles, veillent sur Skellig Michael, photo Luc Haven.

Outre les vestiges liés à l’activité humaine, les Skelligs Island constituent un témoignage exceptionnel de la richesse de la biodiversité. Ainsi, Little Skellig, la seconde île, particulièrement hostile à l’homme avec ses vertigineuses arêtes rocheuses n’a jamais été habitée. Elle accueille en revanche une importante colonie de phoques et d’oiseaux marins : Guillemots, Macareux et Fous de Bassan, Mouettes et petits pingouins y vivent en toute quiétude. A l’image de St Kilda, les Skelligs Islands apparaissent comme un paradis pour les oiseaux avec des colonies parmi les plus importantes d’Europe.

Clément B.

 

Pour aller plus loin :

En français :

http://whc.unesco.org/fr/list/757/ (Skellig Michael, patrimoine mondial de l’UNESCO).

http://www.guide-irlande.com/a-voir/sites-touristiques/republique-irlandaise/comte-kerry/skellig-michael/

http://www.guide-irlande.com/a-voir/sites-touristiques/republique-irlandaise/comte-kerry/little-skellig/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Skellig_Michael

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Eles_Skellig

En anglais :

http://www.worldheritageireland.ie/skellig-michael/ (Le site du patrimoine historique irlandais).

http://www.skelligexperience.com/skellig-michael/

http://publishing.cdlib.org/ucpressebooks/view?docId=ft1d5nb0gb&brand=eschol (Etude universitaire sur le monastère).

 

 

 

Publicités

8 réflexions sur “Skellig Michael

  1. Pingback: Star Wars 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s