Actus

Publié dans Traction-Brabant !

Bonjour à toutes et tous,

Un peu de poésie dans l’article d’aujourd’hui. Je tenais en effet à remercier vivement la revue Traction-Brabant qui publie 3 de mes textes dans son 76e numéro, celui de novembre 2017.

Je laisse le soin aux mots de Patrice Maltaverne, le fondateur de la revue, d’expliquer eux-même le concept :

« TRACTION-BRABANT (alias T-B pour les intimes) est un fanzine d’écriture, de poésie et autres textes courts, créé en janvier 2004 par Patrice MALTAVERNE (conception, écriture, choix et mise en page des textes) et Patrice VIGUES (illustrations).
TRACTION-BRABANT existe aussi et surtout sous sa version papier à une cent soixante-dizaine d’exemplaires par numéro. Le poézine est à parution aléatoire, quoique… si tous les deux trois mois, les combattants sont en forme, un nouveau numéro sort de leur tanière.
TRACTION-BRABANT, aujourd’hui publié par l’association Le Citron Gare, ne demande aucune subvention, le poézine a juste pour but de faire circuler à son modeste niveau une poésie pas trop classique ni trop molle surtout, ainsi que de véhiculer certaines pistes de réflexion, sans pour autant qu’il ne soit tranché dans le vif.
Plus précisément, à l’origine, TRACTION-BRABANT est la contraction de traction avant, l’auto et de brabant double, la charrue à double soc. Cela montre avant tout notre nostalgie pour ces vieux objets mécaniques ainsi que notre méfiance par rapport à un progrès non mesuré…
Les auteurs (poètes, illustrateurs) présents dans TRACTION-BRABANT sont plus de cinq cents, d’après les dernières stats.
Ce blog a pour but de reproduire des extraits du poézine sous sa version papier et de faire connaître davantage ce que nous faisons….
Enfin, TRACTION-BRABANT s’efforce d’encourager ses participants à des échanges de textes et d’idées et pourquoi pas à de possibles rencontres ».

Le poézine ne coûte que 2,40 euros, n’hésitez pas à vous le procurer ! En attendant, je vous invite donc à lire ces trois textes que vous pouvez également retrouver ici. N’hésitez pas à laisser un mot ! 😉

des enfants
jouent
sur la plage
fument les cheminées
dans un matin gris
engourdi par le froid
il a neigé
hier
et
lorsqu’au large l’horizon sera clair
tous lèveront les yeux
dans l’espoir de voir une coque fendant les flots
ils n’entendront
que le silence du monde

***
souvenir d’autre part
orageuse parenthèse d’une saison
brûlante
volets fermés
fenêtre entr’ouverte
de laquelle s’échappent
râles de plaisir
souffles de jouissance
saisis au vol
la pluie se met à tomber
sans que les cris ne cessent
plus tard
lorsque la femme sera partie
il entendra le plic ploc
contre les vitres

***
après la pluie
la poussière est toujours noire
sous le soleil
la poussière est toujours noire
au clair de lune
la poussière est toujours noire
sur les mains de l’enfant
la poussière est toujours noire
dans les cœurs
la poussière est toujours noire
à travers les bombes
la poussière est toujours noire
au-delà des falaises
la poussière est toujours noire
parmi le couloir des souvenirs
la poussière est toujours noire
rien ne bouge
maintenant
dans le coin de la pièce
la poussière est toujours là

 

©Clément Bollenot

 

Clément B.

Publicités

6 réflexions sur “Publié dans Traction-Brabant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s