Voyage

Road Trip en Écosse #4 : From Edinburgh to Arrochar & Tarbet

Quatrième épisode de notre road trip estival en Écosse (du 26 juillet au 11 août 2017), toujours rédigé à partir de mon carnet de bord. C’est avec de bonnes chaussures de marche et un gros sac à dos  que nous sommes partis à la découverte d’un pays à la beauté fascinante. Récit de voyage.

(Pour visualiser les photos en qualité optimale, il suffit de cliquer dessus).

4- En avant l’aventure ! (29 juillet 2017)

Le réveil sonne plus tôt ce matin : 7h15. Notre train est à 9h37, mais nous ne voulons pas nous presser. Après tout, ce sont les vacances ! Il nous faudra ranger les affaires, déjeuner et marcher presque trente minutes jusqu’à Wawerley Station. Deux trains sont au menu du jour : le premier nous emmènera vers Glasgow à 75km de notre point de départ. Le second nous déposera à Arrochar & Tarbet, la porte du Loch Lomond et du Trossach National Park.

En 45 minutes environ, nous rejoignons Glasgow et la gare de Queen’s Street. Voyage paisible, agréable qui tranche avec le deuxième, beaucoup plus animé. Le train qui part de Glasgow est bondé, il y a des gens debout dans l’allée centrale, dans les couloirs, devant les toilettes… Partout ! Nous avons bien fait de réserver nos Seats pour faire le trajet -un peu- plus tranquillement ! Quand on choisi de voyager en train, c’est quand même plus agréable de pouvoir reposer ses pieds largement sollicités le reste du temps. Les paysages qui défilent autour de nous deviennent de plus en plus sauvages. Nous longeons un immense Loch salé qui communique avec la mer. Cette fois-ci, c’est parti pour la grande aventure !

Vers midi, le train s’arrête à Arrochar & Tarbet sous une pluie battante après s’être frayé un chemin entre les branches des arbres qui serrent de près la voie ferrée. On sort les capes de pluie, outil indispensable lorsque l’on souhaite découvrir le pays en mode Backpackers. C’est ainsi que nous descendons sur près de deux kilomètres la route très fréquentée qui relie le village de Tarbet à celui d’Arrochar où nous logeons. Nous trouvons sans peine notre Guest House. La chambre que nous avons réservée au Lochside n’est pas encore prête et nous patientons autour d’un café au Ben Arthur’s Bothy, le pub voisin. Le temps pluvieux et le plafond bas des nuages nous change de l’ambiance de la capitale qui semble à des années-lumières d’ici. Une demie heure plus tard, notre hôte nous conduit à notre chambre qui se révèle être très confortable en rez de jardin. Cosy, propre et moderne, la douche est spacieuse, récente. Depuis le pas de notre porte, nous avons une superbe vue sur le Loch Long, majestueux. Rétrospectivement c’est sans doute notre meilleure chambre du séjour !

Après avoir posé nos affaires, nous décidons de partir explorer les environs. Nous commençons sur la route qui suit les côtes du Loch. Sous la pluie bien sûr et le panorama se révèle splendide. Les montagnes se dressent autour du Loch et se découpent entre les nuages de brumes. Au pied, celles-ci sont couvertes de forêts : nous sommes à l’orée d’Argyll Park, réserve naturelle. Au-dessus, on dirait une lande qui s’éclaircit lorsque le terrain se fait plus rocailleux. Nous observons le vol et les piqués des oiseaux marins qui foncent comme des torpilles à la recherche de leur repas. Les eaux du Loch Long sont salées, il communique avec la mer. Un avant goût du large, mélangé à la montagne sauvage : un cadre enchanteur, tellement différent de la ville. Nous poursuivons sur la route jusqu’à un point de vue avant de revenir sur nos pas, vers une église que nous avions vu tout à l’heure. Arrivés à côté, nous constatons qu’un mariage s’y tient, au son des cornemuses !

C’est à cet endroit que je repère un panneau qui indique un sentier de randonnée : The three Lochs way. Nous nous y engouffrons aussitôt. Le sentier gorgé d’eau monte en serpentant au dessus du village, à flanc de montagne. Rapidement, la vue sur les eaux noires du Loch devient imprenable. En face la montagne joue à cache-cache, emmitouflée dans un épais manteau brumeux. Ça respire l’Écosse ici, merveilleuse sensation. On y est cette fois-ci ! Nous passons sous la voie ferrée et après une petite grimpette nous accédons au Main Trail. Nous décidons d’explorer la piste en direction du sud et de Glen Douglas. Encore une fois, les paysages sont d’une beauté sauvage à couper le souffle. Mais la fatigue commence à se faire ressentir et nous faisons demi-tour. Il nous faut encore rentrer. Nous avons bien mérité notre pinte de bière dans l’ambiance chaleureuse du Ben Arthur’s Bothy.

A suivre…

Clément B.

Publicités

21 réflexions sur “Road Trip en Écosse #4 : From Edinburgh to Arrochar & Tarbet

  1. Génial ton article Clément, de plus, avec tes informations précieuses je peux bosser sur MASTERPIECE mon second Manuscrit. Il y a des noms que je retrouve, c’est excellent.
    Bref, encore un bel article publié sur Kildaprojet.com !
    Bon WE à toi
    Tony

    Aimé par 2 people

  2. Pingback: Road trip en Écosse #6 : sur le port d’Oban |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s