Actus

Soleil vert (Traction-Brabant n°83)

Bonjour à toutes et tous,

J’ai reçu dans ma boîte aux lettres le quatre-vingt-troisième numéro du poézine Traction-Brabant. C’est toujours un plaisir de recevoir du courrier poétique dans sa boîte aux lettres, c’est quand même bien mieux que les factures ou les flyers de voyants pas très lucides.

Traction-Brabant, c’est un magazine de poésie, un poézine donc, où les pages sont dans le désordre. Idéal pour s’égarer.

Dans Traction-Brabant, je commence toujours par lire l’édito et les incipits finissants signés Patrice Maltaverne. On y trouve toujours quelques pépites : « le droit, c’est le français du fric, parfois maigre, alors que la poésie, c’est le langage du pauvre, souvent riche ».

Ensuite seulement je tourne les pages. Et là, dès la première, j’ai l’heureuse surprise d’y lire mon nom. D’y lire mon soleil vert. Et ça tombe bien, ce numéro 83 est tout vert. Je remercie donc vivement Patrice Maltaverne d’avoir retenu ce texte que j’ai écrit lors de la canicule de l’été dernier :

tu sais cet été ça me rappelle un peu
soleil vert
cette chaleur permanente
ce manque d’air
cette impression d’étouffer
à dix heures du matin il fait déjà plus chaud que pendant les après-midi de mon enfance
quand maman disait
d’attendre cinq ou six heures pour se baigner
tu sais cette sensation désagréable
cette moiteur de la peau
du tee-shirt qui colle à la peau
qui pue
alors qu’il sort du placard
le front humide en permanence
comme Kirk ou Charlton
et l’étau se resserre
les barbouzes font la loi
étouffent la contestation
couverts par un monarque qui se dit président
c’est fini la démocratie
comme les étés respirables
tu sais quand il ne poussera plus rien que des coups de matraques et des émissions télés
je me demande s’ils ne nous feront pas manger nos parents
bientôt

Aussi, n’hésitez pas à vous procurer ce numéro (au prix de 2,60 euros) ou même à vous abonner : 5 numéros pour 13 euros. Car c’est aussi ça la poésie : faire vivre ceux qui l’a font vivre !

Clément B.

Publicités

4 réflexions sur “Soleil vert (Traction-Brabant n°83)

  1. Félicitation pour cette publication ! 🙂
    « Traction-Brabant », ce serait pas l’anti-contraction de la Trabant, voiture de l’ex-paradis communiste ? Un tel nom pour un poézine m’intrigue…
    Bonne soirée !

    J'aime

    • Merci ! 🙂
      Alors Patrice Maltaverne l’explique sur le site de la revue et dit ceci : « à l’origine, TRACTION-BRABANT est la contraction de traction avant, l’auto et de brabant double, la charrue à double soc. Cela montre avant tout notre nostalgie pour ces vieux objets mécaniques ainsi que notre méfiance par rapport à un progrès non mesuré ».
      En espérant que ça réponde à ta question ! 😉
      Belle soirée !

      J'aime

Répondre à Kilda Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s