Autour de Kilda

Ar-Men, l’autre bout du monde (1/3)

Bonjour à toutes et tous,

Pour cette série estivale, j’avais envie de partager avec vous une expérience incroyable que j’ai vécue la semaine dernière lors de mon séjour en Bretagne, près d’Audierne (Finistère). J’adore cette région, c’est la quatrième fois que je m’y rends. J’aime ces paysages battus par les vents, les flots, ces côtes dentelées et ces falaises vertigineuses. Il y a comme un air de bout du monde. Il y aurait presque un air de St Kilda, là-bas. Première partie d’une journée pas comme les autres avec Didier sur le bateau d’Archipel Excursions.

1.Voguer au milieu des dauphins en mer d’Iroise.

Deux ans après St Kilda, c’est un autre bout du monde que j’ai eu le privilège de découvrir. Au milieu de la mer d’Iroise se dresse le mythique phare d’Ar-Men, la pierre en breton. Ar-Men, c’est l’isolement extrême. A plus de vingt kilomètres du continent et une dizaine de kilomètres au-delà de l’île de Sein. Ar-Men c’est un feu qui brûle la nuit, trente-trois mètres au-dessus de la mer, pour avertir les navires des dangers qui les guettent dans la belle mais  et terrible chaussée de Sein. Ar-Men c’était l’Enfer des enfers pour les gardiens du phare qui jadis y vivaient. Car là-bas, les tempêtes sont nombreuses. Elles ont bien failli rendre impossible la construction de ce phare. Il a fallu quatorze ans, entre 1867 et 1881, pour arracher ce rocher de 8 mètres sur 6 à la fureur de l’océan et bâtir ce phare mythique. Les phares me fascinent. Ar-Men en particulier. Il fallait absolument que je puisse le voir de mes propres yeux. Il fallait absolument que j’en ressente l’atmosphère.

C’est vers 8h00 que nous quittons Plouhinec, à côté d’Audierne, le vendredi 2 août. Temps clair, vent nul. La journée s’annonce idéale pour une sortie en mer. Direction Saint Guenolé au sud de la baie pour embarquer sur le bateau semi-rigide d’Archipel excursions qui propose différentes excursions en mer. Nous avons opté pour une sortie à la journée : observation de la vie marine dans la baie d’Audierne, escale sur l’île de Sein et découverte des phares d’Ar-Men, Tévennec et la Vieille.

Didier, notre guide, nous accueille sur le port au moment où les pêcheurs déchargent leur butin. Autour, les goélands guettent le moment idéal pour se servir. Nous sommes une douzaine de passagers à prendre place sur l’embarcation équipée de deux moteurs 250CV après avoir revêtu nos gilets de sauvetage. Vers 9h45, la corde qui nous relie au quai est détachée. La journée peut commencer.

Le port de St Guénolé ©Camille Peney

Rapidement, le bateau s’éloigne du port et laisse derrière lui la silhouette du phare d’Eckmühl. Peu après, premier temps fort de l’excursion : Didier repère une zone fréquentée par des dauphins communs. Le bateau s’approche doucement et se met à leur rythme. Les dauphins nous acceptent et sous nos regards émerveillés, nous les voyons sauter hors de l’eau, passer sous l’embarcation. Il y a même des mères avec leurs petits. Le moment est magique. Didier nous explique comment reconnaître les dauphins communs (plus petits que les grands dauphins, leur ventre est dans les tons jaunes) avant de reprendre la route.

On croise ensuite un chalutier poursuivit par des centaines de goélands. Nous voyons de nombreux oiseaux sur le chemin : fous de Bassan, guillemots, mouettes, cormorans…

Un chalutier en pleine pêche ©Camille Peney

L’île de Sein est toute proche maintenant. Didier tourne à gauche et nous entraîne alors vers la chaussée de Sein à la recherche de la zone où vivent les grands dauphins. Ceux-ci ne tardent pas à se montrer. Ils sont actifs. En chasse. Il ne faut pas les déranger. Comme tout à l’heure, le bateau ralentit et se met à leur rythme. Si les dauphins s’en vont, c’est que nous les dérangeons. Ils restent. L’observation peut commencer. Plus grands que les dauphins communs, ils sont reconnaissables grâce à leur aileron. Didier nous explique qu’ils ont tous été photographiés. Ce qui permet aux scientifiques d’affirmer qu’il y a trente-six individus autour de la chaussée de Sein, un autre groupe de grands dauphins vivant près de Molène.

Puis Didier nous emmène au milieu de la chaussée de Sein, à la recherche des phoques. Je reste subjugué par la beauté du lieu. C’est un site incroyable. La lumière de la fin de matinée est sublime, l’eau lisse d’un bleu profond. SI on penche la tête par dessus le boudin qui entoure l’embarcation, on peut voir les rochers au fond de l’eau et les forêts d’algues. Autour, à 360°, nous sommes entourés de rochers. On dirait que quelqu’un a jeté des énormes cailloux dans ce coin d’océan. Tout est calme, nous sommes les seuls êtres humains au milieu d’un site à la beauté terrible.

Mais nous ne sommes pas les seuls êtres vivants. Des groupes de phoques paressent sur les rochers, au soleil. Craintifs, il faut s’en approcher avec précaution afin d’éviter tout mouvement de panique. C’est pourquoi Didier reste à une distance respectable et ne s’arrête pas devant eux. Le bateau file lentement pour leur montrer qu’il n’y a rien à craindre. Tout est fait dans le plus grand respect de la vie des animaux.

Nous ressortons de la chaussée de Sein. Les animaux se sont montrés, c’était magnifique. Didier nous confie que nous avons eu beaucoup de chance. Parfois, les dauphins restent invisibles plusieurs semaines car ils suivent leur nourriture. Maintenant, le bateau repart, direction Ar-Men. L’extrémité de la chaussée de Sein. Il n’y a plus rien ensuite. Au-delà du phare, c’est l’Amérique. Le temps est clair, je distingue déjà la silhouette du phare mythique. Je sens l’excitation me gagner.

A suivre…

Publicités

6 réflexions sur “Ar-Men, l’autre bout du monde (1/3)

  1. Pingback: Ar-Men, l’autre bout du monde (2/3) |

  2. Pingback: Ar-Men, l’autre bout du monde (3/3) |

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s