Voyage

Road trip en Écosse #6 : sur le port d’Oban

Pour fêter la fin de l’année 2017, voici le sixième épisode de notre road trip estival en Écosse (du 26 juillet au 11 août 2017), toujours rédigé à partir de mon carnet de bord. C’est avec de bonnes chaussures de marche et un gros sac à dos  que nous sommes partis à la découverte d’un pays à la beauté fascinante. Aujourd’hui, escale à Oban. Franchement pas déçus, on vous conseille cette étape ! Récit de voyage et bonne année à toutes et tous. Rendez-vous bientôt avec une grande nouvelle !

(Pour visualiser les photos en qualité optimale, il suffit de cliquer dessus).

6- Oban, The Gates to the Isles (31 juillet 2017)

Nous sommes arrivés sous la pluie, nous repartons sous la pluie ! Le confort de notre chambre est vite oublié pendant la demi-heure de marche qui nous ramène vers la gare. La route monte en légère pente et les voitures —quand ce ne sont pas les bus plein de touriste et même des camions !— roulent à vive allure, projetant de l’eau sur le bas côté. Emmitouflés sous nos capes imperméables, nous progressons vers notre destination, imperturbables. La marche donne chaud et avec les sacs à dos, c’est un véritable sport : de quoi éliminer notre deuxième Scottish breakfast ! Dehors, il ne doit pas faire plus de 15 degrés, température assez classique depuis le début de notre voyage. Après les semaines caniculaires à Lyon, c’est un bol d’air frais qui fait le plus grand bien à nos organismes !

Le trajet suivi par le train entre Arrochar & Tarbet et le port d’Oban

À 9h37 précise le train nous prend sur le quai de la gare. Les deux heures de voyage vers Oban sont incroyables : les paysages traversés sont d’une beauté incroyable, sauvage et majestueuse. On à l’impression d’être sur un sentier de randonnée qui nous emmène le long des Lochs puis au cœur des montagnes recouvertes de forêts verdoyantes, de landes et de rochers qui donnent une vision féérique des Highlands. Parfois on aperçoit une petite route qui monte, agrippée à la montagne, dont les pourcentages doivent être impressionnants ! Le train poursuit sa route en se frayant un chemin entre les branches des arbres qui le frôlent : on à l’impression d’être dans un véritable couloir végétal… Au sortir des montagnes, le train débouche sur Loch Awe et nous offre une vue incroyable sur les ruines de Kilchurn Castle, perdu au milieu de la lande et des eaux sombres d’Awe. Jusqu’à Oban, nous traversons encore de vertes contrées, surtout peuplées de moutons. Entre deux averses, les panoramas sont grandioses et on ne se lasse pas d’admirer la beauté des lieux. Sans crier gare, le train sort d’une forêt et descend vers Oban Station. On aurait presque aimé que le voyage soit plus long !

Oban, la ville aux mille surnoms : West Highland Capital, Seafood Capital… Mais celui qui lui convient le mieux reste The Gate to the Isles. C’est ici, depuis ce petit port très animé que partent les ferries de Caledonian MacBrayne vers les îles de Kerrera, Lismore et Mull, dont nous devinons l’imposante silhouette à travers les brumes. Après le calme d’Arrochar, nous trouvons ici une petite ville pleine de charme et d’activités. Comme la réception de notre auberge n’ouvre qu’à 14h, nous décidons de monter admirer la vue depuis la McCaig’s Tower. Il s’agit d’un étonnant bâtiment construit à la fin du XIXe siècle sur l’initiative du banquier McCaig pour donner du travail aux chômeurs et… ériger un mémorial pour sa famille ! Reprenant les plans de l’antique Colisée de Rome, d’un diamètre de 30 mètres, le bâtiment ne fut jamais terminé. La vue sur la baie est superbe et nous ne regrettons pas d’être montés là haut malgré nos sacs à dos !

Sur le port, nous poussons la porte de l’Oban Chocolate Company pour reprendre des forces. Les chocolats chauds (70%) et les Scones, spécialité locales, y sont excellents et très abordables : une pause bienvenue où l’on profite de la vue sur le port depuis la baie vitrée. Une adresse à retenir ! Après nous être débarrassés de nos sacs à l’auberge Balmoral (pas la chambre la plus mémorable du séjour, vieillotte avec une salle de bain collective en ruine pour 60£ la nuit —les nuits sont chères à Oban…), nous nous engouffrons dans la distillerie d’Oban, fondée en 1794. La prochaine visite guidée (in english scottish, of course !) est à 17h, ce qui nous laisse le temps d’aller faire un tour. Nous longeons le port en direction de St Columba’s Cathedral, église de granit rose construite en 1930. Nous quittons rapidement la ville et nous arrivons en vue des ruines de donjon de Dunollie Castle, ancienne forteresse du XIIIe siècle. Nous poursuivons notre exploration jusqu’à un joli point de vue sur les îles avant de faire demi-tour pour ne pas louper le début de la visite. C’est Cameron, sympathique étudiant qui nous accueille et nous invite à le suivre dans les coulisses de la distillerie. La visite est très intéressante et dynamique. À la fin, nous recevons chacun un verre de la distillerie d’Oban et nous avons le droit à une dégustation d’un excellent single malt. Pour 10£, on peut dire que ça vaut le coup !

(Je ne détaille pas ici le processus de fabrication du whisky, indiquez-moi en commentaire sous l’article si vous voulez que je fasse un article là-dessus !).

Avant de quitter les lieux, nous échangeons quelques mots avec Cameron qui va peut-être venir étudier à Lyon au cours de son cursus. Il nous demande ce que nous avons prévu pendant notre voyage :

« St Kilda ?! Wow ! Je ne savais pas qu’on pouvait y aller ! ».

Sur le port, le soleil brille le temps s’est dégagé. Nous flânons quelques instants, observant mouettes et goélands qui se disputent les meilleures places. Il fait faim pour nous aussi. Ce n’est pas que le whisky ne soit pas nourrissant, mais prenez l’odeur du grand large, a vue sur le port et quelques personnes qui passent avec un carton de Fish&Chips dans les mains et il ne nous en faut pas plus pour nous décider à goûter la spécialité du coin ! Sur Georges Street, nous poussons la porte de l’Oban Fish&Chips. Par chance, il reste une table de libre pour nous ! Bien installés, un serveur vient prendre notre commande. Il est français ! Le large haddock (énorme assiette avec deux filets de haddock panés et une grosse ration de frites !), la house salad et le side vegetables suffisent largement pour nos deux estomacs. C’est excellent. C’est —à ce stade du voyage— le meilleur Fish&Chips de toute ma vie ! Pour moins de 20£, c’est vraiment une adresse à retenir !

De retour sur le port, le soleil étant toujours de la partie, nous décidons de remonter profiter de la vue depuis McCaig’s Tower. Inspiration géniale : depuis le monument, le coucher de soleil est sublimissime. Les lumières de feu et les nuages donnent aux montagnes de l’île de Mull un aspect irréel. Des images inoubliables.

Coucher de soleil depuis la McCaig’s Tower ©Camille Peney

A suivre

Clément B.

Publicités

46 réflexions sur “Road trip en Écosse #6 : sur le port d’Oban

  1. Pingback: Road trip en Écosse #7 : Fort William et les Highlands |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s