Voyage

Road trip en Écosse #13 : Old Man of Storr & Trotternich

Treizième épisode de notre road trip estival en Écosse (du 26 juillet au 11 août 2017), toujours rédigé à partir de mon carnet de bord. C’est avec de bonnes chaussures de marche et un gros sac à dos que nous sommes partis à la découverte d’un pays à la beauté fascinante. Après être allés au bout du monde et de notre rêve, nous voici de retour sur Skye. Sur la péninsule de Trotternich plus précisément.

(Pour visualiser les photos en qualité optimale, cliquez dessus).

13 – Isle of Skye : Old Man of Storr (5 août 2017)

Le jour d’après.

Vers 8h30 j’ouvre les yeux, réveillé par la douce lumière du matin. Nous nous sommes couchés tard hier soir, épuisés mais comblés par notre incroyable expédition. On aurait presque du mal à croire que ce soit déjà terminé. Peut-être avons-nous rêvé ? Mais non, ce n’est pas le cas. Les souvenirs, les images, les dépliants et les photos sont là pour nous rappeler cette journée hors du commun, hors du temps, au bout du monde. Nos cirés blanchis par le sel de l’océan aussi. Nous prenons le temps de déjeuner tranquillement en reparlant d’hier, en évoquant le programme du jour.

Le trajet entre Uig et l’Old Man of Storr nous entraîne sur la route côtière de la péninsule de Trotternich

À 10h41, nous montons dans le bus Stagecoach 57C qui nous conduira vers l’Old Man of Storr pour quelques livres. Il ne fallait pas le rater, le suivant ne passant qu’à 13h57. Le trajet dure une heure environ, sur la route qui longe la côte de la péninsule de Trotternich. Nous poursuivons notre exploration du nord de l’île qui offre un panorama magnifique, typique de l’image que l’on peut se faire de Skye. La côte est bien découpée, battue par les vents et les flots qui ne lui laissent guère de répits. On voit ça et là quelques maisons isolées qui doivent offrir de magnifiques vues sur l’océan… Depuis la route, sous un soleil radieux, nous voyons le Museum of Island Life, un écomusée qui retrace l’ancienne vie des habitants des Hébrides. Des blackhouses ont été reconstituées et aménagées pour permettre aux visiteurs d’essayer de se représenter la dureté des conditions de vie des populations dans ces régions isolées. On dépasse ensuite les ruines de Duntulm Castle. Le bus continue de longer la côte dans des paysages toujours aussi merveilleux. Nous passons le village de Flodigarry puis celui de Staffin. Devant nous, les montagnes se dressent, fières, inaccessibles. Le ciel est noir sur les sommets, on sent venir la pluie.

Old Man of Storr car park. Le bus s’arrête et nous descendons. Nous sommes aux pieds du Storr, cet ancien massif de roches volcaniques qui culmine à 719 mètres d’altitude. Sur les deux côtés de la route, des véhicules sont garés sur une assez longue distance : il doit y en avoir du monde dans l’ascension ! La montée commence après un portail qui présente le site, zone protégée. Le dénivelé est important : autour de nous, certains ne sont visiblement as habitués à grimper et soufflent déjà. Tout va bien pour nous. Il faut dire qu’après l’ascension du Conachair hier, les choses semblent plus simples ici où il existe un vrai sentier de randonnée ! La deuxième partie du parcours, accessible après un second portail, est plus corsée : les pierres sont glissantes et le chemin boueux. Il faut faire attention. Au-dessus de nos têtes se dresse le Old Man, étrange menhir massif de 49 mètres de haut. Lors d’une pause, nous observons le splendide panorama qui fait face au massif : lochs, montagnes désertiques recouvertes de lande et l’océan, duquel surgissent des dizaines d’îles au relief prononcé. Le ciel chargé de nuages apparaît menaçant et la lumière changeante nous offre des vues différentes à couper le souffle…

Nous poursuivons l’ascension et le Storr révèle ses roches découpées, pointues, massives et sombres. Au pied de l’Old Man, on se croirait dans un paysage venu tout droit de la préhistoire ou du Seigneur des Anneaux. C’est là que nous nous posons pour manger un bout, la faim se faisant ressentir. Très mauvaise idée : à peine notre sandwich est-il avalé que les midges, ces petits moustiques qui sont le fléau des Highlands, se décident à nous rendre visite. Ca aurait été trop beau qu’ils nous oublient ! Illico, nous changeons de coin. Rebelote. Protégés sous nos capes de pluie, nous capitulons néanmoins pour ne pas risquer d’être dévorés. Nous décidons de redescendre vers un endroit venteux que ces insectes détestent. On s’en tire avec une ou deux piqûres sur les mains, défaite plutôt honorable. Au retour, nous obliquons vers la droite pour effectuer la boucle qui permet de prolonger la randonnée. Il y a moins de touristes ici, on est au calme, entre les souches blanchies de l’ancienne forêt, les fougères, les chardons et quelques moutons qui nous regardent passer, blasés. Le chemin redescend en serpentant et nous offre une nouvelle vue splendide sur le loch, les îles et l’océan.

De retour au car park, nous nous posons au hasard pour attendre notre bus. Il n’y a pas d’arrêt ici, au milieu de nulle part. Il faudra faire signe au conducteur, en espérant que le bus pointe le bout de son nez… Après vingt minutes d’attente environ, il arrive ! Nous redescendons sur Portree avant de remonter sur Uig, la tête encore bien pleine de superbes images.

La baie d’Uig est magique sous le soleil. Dans le port, il n’y a qu’un seul bateau Go To St Kilda. L’équipage a pris la mer aujourd’hui. Pour nous, direction Isle of Skye Brewery, la seule brasserie de l’île d’où nous ramenons quelques bières locales. La journée se termine autour d’un excellent poisson pêché dans le coin au Bakur Restaurant, un pub-restaurant qui dispose d’une vue imprenable sur la baie. Attablés contre la vitre, nous observons les reflets du jour déclinant sur l’océan. Un cadre enchanteur. En fermant les rideaux de la caravane, nous voyons le couple d’anglais qui avait fait le voyage vers St Kilda avec nous de retour, après leur nuit de camping sur l’île. Revenir d’un tel voyage doit être difficile. C’est tellement à part d’être là-bas, différent de tout ce qu’on peut connaître ou faire habituellement.

A suivre…

Clément B.

Publicités

4 réflexions sur “Road trip en Écosse #13 : Old Man of Storr & Trotternich

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s